Self production video – 1 Equipement

Vous désirez faire vos vidéos vous même?
Soignez ces détails et votre film fera vraiment la différence…

 

A) Microphone pour la voix
Vous avez besoin d’un microphone externe de bonne qualité. Le micro doit être très proche de la source, donc de la voix. Quelque part près du cou ou du col de l’intervenante. Vous voudrez probablement un microphone Lavalier (cravate), disponibles dans tous les prix et toutes les marques.

Note 1
Mais d’abord, attention à l’ambiance sonore. Accordez lui quelques instants et écoutez. Bruits de ventilation, de route, de voisinage? Son de la pièce trop résonnant? Cela peut vous guider vers un lieu (plus) adéquat.

B) Transmission et enregistrement du son
Par définition, la caméra est située en dehors de l’image, mais le microphone doit être très proche de la source audio, la voix dans notre exemple (indice: pour la voix, le son de la caméra n’est jamais une réel option). Comme votre caméra vidéo / smartphone est donc éloigné, la question de la transmission du signal audio se pose alors. Trois choix ici:

V1. Long câble
V2. Transmission sans fil, Rode Filmaker*, Sennheiser EW 122P G4*
V3. Enregistrement local, fichier audio assemblé avec la vidéo plus tard durant la post-production, Sennheiser Memory Mic*

* Note 2
La directivité compte. Dans un environnement très calme, le micro omnidirectionnel peut être ok. En situation bruyante, optez pour un micro cardioïde doté de capacités directionnelles. Et placez le proche de la source.

Note 3
Alternative pour V3: un second smartphone (très) proche de la voix de l’intervenante, dans sa poche frontale à l’envers ou avec un microphone lavalier connecté. (N’oubliez pas de démarrer l’enregistrement cependant… dans un mémo vocal ou une app comme  iTalk.)

Note 4
Sachez qu’avec la solution V3, vous devrez synchroniser les fichiers son et image en post-production. Donc, un clap au début de chaque prise est nécessaire et facilitera la localisation du moment exact correspondant à la fois à la piste vidéo et audio.

 

C) Matériel vidéo
Un smartphone récent offrira d’excellentes capacités d’image. Mais une App tierce, comme Filmic Pro, vous permettra plus et mieux. Sur iPhone ou Android. 

https://www.filmicpro.com/

Installer Filmic Remote pour télécommander votre « caméra-smartphone » depuis un second smartphone, un vrai plus pour les productions en solo. Un tripod, ou un stabilisateur si la caméra doit bouger, font partie des accessoires indispensables. Il incombe ensuite à la réalisatrice de créer ou d’utiliser le cadrage correct, les conditions d’éclairage à distance, etc… Plus d’infos ici:

https://wistia.com/learn/production/shooting-video-with-an-iphone

https://www.cultofmac.com/476821/pro-iphone-video-tips/

Note 5
Le format vidéo de destination actuel est du HD 1920 x 1080 pixels mpeg4 avec Son AAC 48 kHz et 25 images ou plus par seconde (fps). Donc, pour la production, vous voulez au moins être dans ce format. Chaque appareil photo ou téléphone moderne le fait. Peu ou pas de raison d’utiliser des définitions plus élevées, comme 4K ou plus (~ 4000 x 2000 pixels). Sauf si vous avez l’intention de recadrer vos prises de vue après-coup (post-production), ce qui pourrait être utile, dans certaines situations.

Note 6
Attention à la luminosité et la balance des blancs. A l’aide d’outils de mesure, de réglages dans votre caméra et éventuellement de lumière d’appoints, vous voudrez vous assurer lors de la captation que la lumière est adéquate, en intensité et en couleur. Et même si la lumière artificielle du lieu vous semble OK, vous verrez à la caméra qu’il existe des variantes notables, de l’orange des éclairages urbains au bleu froid de certaines leds, en passant par le blanc de la lumière du jour.

 

D) Post-Production
Une fois que vos fichiers sources sont prêts pour l’importation et la synchronisation, vous voudrez les éditer, ajouter des transitions, corriger les couleurs, ajouter de la musique aux dialogues et placer quelques titres au début. Plus ou moins tous les éditeurs logiciels vidéo offrent cela. Voici 3 exemples:

Apple iMovie, simple, offert avec les Mac
Adobe Premiere, le standard
Black Magic DaVinci Resolve, une solution étonnamment économique, voire gratuite

Bien sûr, vous pouvez également choisir d’éditer votre film directement avec une application smartphone….

Note 7
Votre production allant sur le Web, vous voudrez vous assurer que tout le contenu vidéo, photo et audio est «libre de droits». Donc soit crée par vous, soit acquis légalement.
Par exemple, Shutterstock (payant), Pixabay (gratuit), Adobe et d’autres proposent des images et des vidéos. Premiumbeat (payant) proposent des sons et / ou de la musique…

This post is also available in: Anglais